Contact avec le public

<< COVID-19

Publié le 25-05-2020 - Mis à jour le 29-07-2020

Certains contacts avec le public n’ont pas cessé depuis le mois de mars 2020 lorsqu’il s’agissait de contacts nécessaires dans le cadre de services dits « essentiels ». Depuis le 11 mai 2020, même pour les services dits « non-essentiels » certaines activités en présence des publics sont à nouveau autorisées (pour la liste des services « essentiels » et « non-essentiels » en CP 329, voir la fiche Organisation du travail en l’absence de télétravail).
À cette fin, les asbl représentées par leur coordinateur, délégué à la gestion journalière ou CA (en fonction des dispositions statutaires) doivent adopter des mesures de prévention spécifiques pour assurer la sécurité de leurs travailleurs et des publics.

Accueil, information et billetterie [MAJ le 13-07-2020]

En complément aux mesures à suivre pour le travail de bureau, les espaces d’accueil du public doivent respecter les indications suivantes.

Recommandations générales

Sont responsables : l’employeur, le personnel d’accueil, les visiteurs
Matériel : barrières physiques, signalétiques (sol, mur), désinfectant, masques, panneaux en plexiglas

  • Si un ou plusieurs visiteurs refusent les mesures sanitaires, l’association est en droit de leur interdire l’accès aux locaux et aux services
  • Privilégier la mise en place d’un système de réservation en ligne/par téléphone et/ou par mail (obligatoire pour les musées et sites patrimoniaux). Il s’agira de communiquer ces informations de manière visible sur le site internet de l’institution.
  • Responsabiliser le personnel de l’institution veillera à l’application stricte des mesures imposées

Dès l’entrée

  • De manière visible, afficher la réglementation de fréquentation des lieux dès l’arrivée du visiteur
  • Garder les portes extérieures et/ou intérieures ouvertes autant que possible. À défaut, désinfecter les poignées à chaque utilisation ou pourvoir un dispositif afin d’éviter la contamination (dans ce cas, informez préalablement le visiteur sur la procédure d’utilisation) dans le respect des travailleurs et de leur bien-être.  
  • Apposer des marquages spécifiques à l’accueil afin de gérer l’arrivée des visiteurs et de faire respecter les règles de distanciation physique. Si l’espace d’accueil crée un effet de “goulot”, veiller à réguler l’affluence au moyen de barrières matérielles (banderoles, barrières, panneaux, marquages au sol) afin que la distanciation physique soit respectée.
  • Dans la mesure du possible, mettre à disposition du gel hydro alcoolique dès l’entrée

Dans les espaces d’accueil

  • Respecter les mesures de distanciation physique préconisées (1,5 mètre) entre le personnel et le public. Si cela est impossible, installer des écrans de protection en plexiglas. Depuis le 11 juillet 2020, le port du masque est obligatoire tant pour les utilisateurs que pour le personnel de l'institution en contact avec ceux-ci.
  • Veiller à une aération fréquente de l’espace d’accueil. Éviter cependant l’utilisation des dispositifs individuels de ventilation (ventilateurs, séchoirs, soufflerie...).
  • Désinfecter régulièrement les surfaces de la zone d’accueil que le visiteur est susceptible de toucher (il n’est pas nécessaire de le faire entre chaque visiteur si ceux-ci ont du gel hydroalcoolique à disposition)
  • Les brochures, dépliants et autres documents promotionnels en libre-service sont autorisés. Sensibiliser les visiteurs sur l’importance de ne toucher que les documents qu’ils souhaitent emporter.
  • Retirer ou empêcher l’accès au matériel mis à disposition des visiteurs. Exemples : revues, journaux, livres, jeux de société, billard, babyfoot, etc.
  • Désinfecter régulièrement ou enlever le mobilier de contact mis à disposition des visiteurs dans les lieux d’accueil. Exemple : tables, chaises, etc. Si le mobilier d’accueil reste en place, il faudra veiller à ce que sa disposition ne soit pas contraire aux règles de sécurité sanitaire (ex. : salle d’attente : les chaises doivent être disposées de telle sorte que la distanciation sociale soit maintenue).
  • Empêcher l’accès, retirer ou désinfecter après chaque utilisation les distributeurs de boissons et nourritures accessibles au public

Systèmes de paiement

  • Privilégier les moyens de paiement électroniques
    • En l’absence de l’option sans contact, désinfecter l’appareil après chaque utilisation
    • En l’absence de terminaux de paiement électronique, pour le personnel d’accueil, se désinfecter les mains après chaque transaction et manipulation d’argent

Autres espaces d’accueil

  • Pour les espaces de restauration : respecter le protocole propre au secteur HORECA ou maintenir cet espace fermé
  • Pour les boutiques des institutions : respecter les mesures appliquées au B2C ou maintenir cet espace fermé
  • Vestiaires et caissons de rangement : seront soit indisponibles, l’opérateur étant tenu de partager cette information sur son site internet et d'inviter les visiteurs à ne prendre que des sacs à main de taille réduite, soit régulés par une ou plusieurs personnes qui appliqueront les règles de distanciation avec les visiteurs et entre les effets personnels des visiteurs et veilleront aux règles d’hygiène (désinfection des mains entre chaque utilisateur).

Gestion des média

Plusieurs asbl mettent des objets ou des média à disposition de leurs publics qui les consultent ou utilisent sur place, ou encore les ramènent chez eux avant de les retourner à l’asbl
C’est le cas des bibliothèques et des PointCulture, mais également des ludothèques, associations d’éducation permanente pour de la documentation ou du matériel d’animation autour des thématiques qui les préoccupent, des outilthèques, …

Organisation des comptoirs ou postes de travail utilisés successivement par plusieurs travailleurs en contact avec les bénéficiaires

Mesures de protection collectives :

  • Installer des parois en plexiglas aux comptoirs, marquer les sols, …

Mesures de protection individuelles :

  • Depuis le 11 juillet 2020, le port du masque est obligatoire tant pour les utilisateurs que pour le personnel de l'institution en contact avec ceux-ci.
  • Dans les PointCulture, des visières sont disponibles pour les travailleurs qui le souhaitent.

Occupation et aménagement des comptoirs (côté travailleurs) :

  • Réduire les rotations du personnel au comptoir afin que les travailleurs ne se relaient pas trop fréquemment
  • Dans les PointCulture : le personnel travaille en horaires réduits (en moyenne 2 à 3 jours par semaine, v. Organiser le travail en l’absence de télétravail)
  • En outre, il est vivement recommandé de nettoyer clavier et souris à chaque changement de poste
  • Mettre à disposition des travailleurs un gel désinfectant qui sera en permanence à leur portée
  • Prévoir des gants pour les travailleurs amenés à toucher les objets retournés / empruntés

Occupation et aménagement des comptoirs (côté public) :

  • Prévoir du gel hydroalcoolique au comptoir, ainsi qu’à l’entrée

Retour des média

Tous les média ramenés doivent être mis en quarantaine, pendant la durée de survie du virus sur les supports.

  • Dans les PointCulture :
    • La durée de survie du virus sur les média (surface en plastique) est estimée à 72h.
    • Le reclassement est effectué le matin, en dehors des heures d’ouverture pour réduire le contact avec le public.
    • Les média sont rangés dans des caisses différentes chaque jour, remisées dans un endroit inaccessible au public.
    • Les retours du mardi sont reclassés le jeudi, ceux du mercredi le vendredi, ceux du jeudi le samedi, ceux du samedi le mardi suivant.
  • Dans les bibliothèques, 2 options sont possibles :
    • soit le public restitue les ouvrages empruntés dans un emballage plastique obligatoirement fermé. Ces emballages sont mis en quarantaine avant d’être ouverts et retraités
    • soit les retours de média sont postposés jusqu’à la reprise normale des activités de prêt.

Emprunt de média

  • Une fois leurs média rentrés, les publics doivent obligatoirement se laver les mains avec du gel avant de pouvoir emprunter de nouveaux média.
  • Dans les bibliothèques, un service de “take away” est organisé lorsque la bibliothèque n’est pas accessible au public selon un horaire défini. Les usagers commandent au moyen d’un agenda en ligne et indiquent la jour où ils souhaitent venir prendre leur commande.

Entretiens individuels

Recommandations générales

  • Assurer le respect de la distanciation physique (1,5m entre les personnes, y compris les travailleurs) en tout temps
  • Prévoir les visites sur rendez-vous uniquement si possible
  • Limiter le nombre de personnes présentes dans les locaux (travailleurs compris)
  • Limiter le nombre de personnes accompagnant. Ex. 2 personnes par famille
  • Désigner une ou plusieurs personnes chargées du contrôle du respect de ces mesures

Aménagement des locaux

  • Aménager les lieux afin de garantir le respect de la distanciation physique
  • Limiter au maximum le trajet des visiteurs dans le bâtiment, celui-ci devant être le plus court possible
  • Nettoyer plusieurs fois par jour le matériel en contact avec les visiteurs (poignées de porte, bureaux, matériel informatique, etc.)
  • Ne pas autoriser l’accès aux toilettes aux visiteurs (une exception pour urgence est bien sûr toujours possible)
  • Retirer les objets ou documents qui sont mis à disposition dans les lieux communs (presse, jeux...). Les prospectus à emporter peuvent être laissés en place, mais ne pourront être remis en place une fois touchés.

Arrivée/sortie

  • Indiquer à l’entrée les mesures en application au sein des bâtiments
  • Imposer dès l’entrée dans le bâtiment le lavage ou la désinfection des mains. Prévoir le matériel nécessaire.
  • Prévoir une entrée et une sortie distinctes si possible afin d’éviter que les visiteurs ne se croisent. Si ce n’est pas possible, prévoir un marquage au sol pour éviter les croisements.
  • Limiter au maximum le temps d’attente des visiteurs dans le bâtiment. Si nécessaire, prévoir une file d’attente à l’extérieur.

Pendant l'entretien

  • Dans la mesure du possible, organiser le travail et les rencontres à l’extérieur
  • Si ce n’est pas possible, aérer la pièce après le passage de chaque visiteur
  • Prévoir une barrière plexiglas entre le travailleur et le visiteur. Si ce n’est pas possible, imposer le port du masque (au travailleur et au visiteur) et s’assurer que la distance d’1,5m soit respectée.
  • Ne pas donner ou recevoir d’objets, de documents, etc. Dans la mesure du possible, privilégier les communications électroniques ou la mise à disposition en ligne.

Diffusion, spectacles et concerts [MAJ le 26-08-2020]

Sont responsables : le gestionnaire des lieux, l’employeur, le personnel d’accueil, les visiteurs

Nombre maximum de personnes autorisées

A partir du 1er septembre 2020, les représentations avec public sont limitées à un maximum de 200 personnes en intérieur et maximum 400 personnes en extérieur.

Dérogation au nombre maximum de personne autorisée

À partir du 1er septembre, les bourgmestres peuvent exceptionnellement autoriser des événements et rassemblements dépassant les limites fixées ci-dessus. Ces exceptions visent les événements avec un public assis tels que des représentations, des compétitions sportives, des cours ou conférences en auditoires. Les demandes doivent être adressées au bourgmestre du territoire sur lequel se tient l’événement. Les dérogations seront accordées après consultation des ministres compétents, d’un virologue et dans le respect des protocoles applicables.

Aménagement des locaux

  • Désinfecter les espaces de travail et procéder aux adaptations nécessaires au respect des mesures sanitaires en vigueur pour l’accueil des compagnies et du public. Ce sont des responsabilités des gestionnaires des lieux. En tant qu’employeurs, ils ont également la responsabilité de leurs travailleurs qui ne peuvent pas exercer leurs fonctions en télétravail (techniciens, personnel d’accueil, etc…).
  • Mettre à disposition le matériel sanitaire nécessaire à la sécurité des artistes et des techniciens durant leur temps de travail et veiller au respect des normes sanitaires appliquées par les lieux. Les compagnies ont la responsabilité des artistes et des techniciens qu’elles emploient.
  • Signer au besoin, une charte entre les deux parties afin d’encadrer les responsabilités de chacun

Recommandations générales

  • Préciser la jauge (nombre maximum de participants) selon les caractéristiques de la salle ou du lieu et l’organisation adaptée de l’espace pour garantir la distanciation physique (même en cas d'obligation du port du masque)
  • Privilégier l’aération de l’espace plateau/des locaux avant chaque répétition ou représentation
  • Limiter le nombre de personnes présentes dans les loges, avec un nettoyage entre chaque changement d’équipe
  • Organiser les activités de manière à éviter les rassemblements trop importants (par exemple, en dehors de la salle de spectacle ou à l’entrée du site)
  • Informer les usagers sur les règles à respecter en tout temps, via son site internet et/ou d’autres moyens
  • Rappeler les consignes et gestes nécessaires en introduction de chaque activité
  • Demander aux personnes qui sont ou ont été malades (symptômes au cours des cinq derniers jours) de ne pas participer à des activités culturelles
  • Informer les personnes à risques des activités qu’elles peuvent pratiquer en tout sécurité

Reprise des représentations en intérieur

  • Limiter le nombre de participants : Maximum 200 personnes à partir du 1er septembre 2020
  • Depuis le 11 juillet 2020, le port du masque est obligatoire tant pour les spectateurs que pour le personnel de l'institution en contact avec ceux-ci.
  • Recommander la réservation en ligne ou par téléphone avec paiement électronique pour pouvoir anticiper et limiter le nombre de participants ou spectateurs*
  • Organiser la sortie et l’entrée des spectateurs de manière à éviter les concentrations de public sur une superficie restreinte*

* Ces conditions peuvent également s’appliquer aux représentations en extérieur.

Reprise des représentations en extérieur

  • Limiter le nombre de participants : Maximum 400 personnes à partir du 1er septembre 2020
  • Depuis le 29 juillet 2020, le port du masque est obligatoire tant pour les spectateurs que pour le personnel de l'institution en contact avec ceux-ci.
  • Éviter les effets d’attroupement (marquages au sol, barrières nadar, etc…)

Evènements ponctuels

Un outil en ligne est disponible (matrice) et sert de référence aux autorités locales dans l’octroi des autorisations pour ces événements. La décision d’autoriser l’évènement est prise par les autorités locales sur base de la matrice. L’utilisation de la matrice préalable à la décision est obligatoire pour tout évènement, représentation, réception, banquet assis accessible au public, compétition sportive organisé sur la voie publique.

Toutefois, les événements de petite envergure peuvent être organisés de manière sûre, à condition que les 6 règles d'or puissent être respectées à tout moment. Ce qui implique des mesures spécifiques concernant la planification générale, la gestion des foules, la distance physique, la disposition des sièges à distance, les dispositions relatives au service de nourriture et de boissons, ...

Pour les activités à risque spécifiques se déroulant sur scène (par exemple, le chant, la musique, la danse, le théâtre), des protocoles sectoriels spécifiques devront être respectés à tout moment. Pour les services de restauration, les protocoles HoReCa s'appliquent.

La matrice mentionnée ci-dessus est disponible en ligne et librement accessible. Elle est accompagnée d’un guide en ligne "Comment organiser un événement en temps COVID". Cet outil peut être adapté en fonction des nouvelles connaissances ou de l'évolution des épidémies.

Une évaluation positive émanant de cet outil ne décrit que sa sécurité relative concernant la transmission de COVID.

Cette évaluation positive n’aboutit pas automatiquement à l'approbation de l’événement car des règles supplémentaires d'évaluation de la sécurité (Ex : prévention des incendies) et le nombre maximum de spectateurs doivent également s'appliquer.

Bar/cafétaria/catering

La gestion d’un bar ou d’une cafétéria ou la vente ou fourniture de nourriture ou de boissons en plein air est possible suivant les règles applicables à l’horeca :

  • Distance de 1,5m entre les tables ou séparation entre les tables par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente, d'une hauteur minimale de 1,8 mètre ;
  • Maximum 10 personnes par table ;
  • Pas de circulation des personnes dans l’espace dédié et pas de service au bar ;
  • Obligation du port du masque ou si cela est impossible pour des raisons médicales, un écran facial sauf pour les clients lorsqu'ils sont assis à leur table;
  • A l'arrivée, prise de coordonnées de contact qui peuvent se limiter à un numéro de téléphone ou une adresse e-mail, d'un visiteur ou participant par ménage.

Expositions [MAJ le 13-07-2020]

Sont responsables : employeur, équipe de gardiennage et/ou personnel de surveillance

Fréquentation

Les expositions peuvent rouvrir au public.  Dans le cadre de l’ouverture d’une exposition à des visiteurs, l’opérateur s’engage à limiter le nombre de visiteurs comme suit :

  • Le nombre de visiteurs présents sur le site simultanément est laissé à l’appréciation de l’institution pour autant que celle-ci puisse garantir le respect des règles sanitaires en vigueur (distanciation physique).
  • Une jauge horaire et un système de réservation afférent doivent être mis en place pour 50% des visiteurs précités. 50% de la jauge totale est laissée pour des visiteurs libres n’ayant pas effectué de réservation préalable.
  • À partir du 1er juillet 2020, les visites guidées peuvent reprendre avec un maximum de 50 personnes tout en respectant les règles de distanciation. Dans le cas contraire, le port du masque est vivement recommandé.
  • Les vernissages peuvent avoir lieu avec un maximum de 50 personnes. Un système de réservation doit être mis en place à cet effet.
     

Organisation des lieux

Les espaces d’exposition pouvant faire l’objet de conditions climatiques particulières, nous conseillons aux opérateurs de s’orienter vers des structures capables de les informer à ce sujet.

  • Mettre en place un fléchage unidirectionnel afin que les visiteurs ne puissent se croiser. Une signalétique de guidage sera mise en place. Dans la mesure du possible, des flux séparés d’entrées et de sorties seront mis en place; 

  • Rendre indisponible l’accès aux vestiaires et aux caissons de rangement, l’institution étant tenue de partager cette information sur son site internet et d'inviter les visiteurs à ne prendre que des sacs de taille réduite, ou désigner une ou plusieurs personnes qui vont en réguler l’accès, d’une part en appliquant les règles de distanciation avec les visiteurs et entre les effets personnels des visiteurs, et d’autre part en veillant aux règles d’hygiène (désinfection des mains entre chaque utilisateur); 

  • Ne pas encourager l’usage des audioguides, sauf s’ils sont désinfectés obligatoirement et scrupuleusement après chaque utilisation. Il en est de même pour tout appareil de médiation tactile (borne, tablette…). Désinfecter le matériel didactique après chaque utilisation ; 

  • Laisser les portes intérieures ouvertes continuellement ou, au minimum, les désinfecter à chaque utilisation ou mettre en place un dispositif afin d’éviter la contamination. Il existe également des alternatives aux usages traditionnels (ouverture des portes avec le coude (mécanisme spécifique), reconnaissance de mouvement...). Dans ce cas, informez préalablement le visiteur sur la procédure d’utilisation. 

  • La gestion d’un emplacement horeca (bar ou cafétéria) est possible suivant les règles applicables à l’horeca. Les distributeurs seront autorisés sous réserve qu’ils soient désinfectés après chaque utilisation; 

  • Aérer naturellement ou mécaniquement, si les conditions de conservation le permettent (v. supra), les espaces d’exposition, en dehors des heures de visite.  


Mesures sanitaires

  • Depuis le 11 juillet 2020, en tout temps, le port du masque est obligatoire tant pour les visiteurs que pour le personnel en contact avec ces derniers. L’institution peut mettre des masques (payants) à disposition des visiteurs.
  • Nettoyer l’ensemble des lieux de l’exposition accessibles au public au minimum 3 fois par semaine. Les endroits sensibles (toilettes/accueil/système d’ouverture/fermeture) tous les jours et, si possible, plusieurs fois par jour.
  • Mettre du gel hydroalcoolique à disposition des visiteurs à l’entrée et à la sortie du musée. Il est également conseillé d’en disposer à tout endroit nécessitant des manipulations de la part du public. Son utilisation sera rendue obligatoire à l’entrée du musée. 
  • Veiller au respect d’une distance de 1,5 mètre minimum entre les visiteurs (sauf pour les personnes d’un groupe se présentant comme vivant sous le même toit). Le personnel de la structure veillera à l’application stricte de cette mesure. 

Les règles d’ordinaire applicables le restent (pas de contact entre les œuvres et le public) tant pour des raisons de conservation que sanitaires.
Il convient d’être prudent sur l’utilisation des biocides  tant pour la sécurité des œuvres exposées que des visiteurs. Une liste de biocides autorisés est publiée sur le site de l’état fédéral. Pour les œuvres à haute valeur culturelle, veuillez-vous renseigner préalablement sur les produits pouvant être utilisés directement ou indirectement. 

 

* En vertu du protocole de déconfinement des musées reconnus en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ateliers, stages et animations avec des mineurs

ATTENTION : Les informations reprises ci-dessous concernent l’encadrement d’activités organisées avec des mineurs. Elles seront complétées par des informations concernant des groupes d’adultes, en ce compris des groupes à risque.

Recommandations générales

Personnes responsables : employeur, animateur, participants

1. Avant le stage/l’atelier/l’animation

1.1. Prendre contact avec les autorités communales de la ville où se dérouleront les activités

Les communes sont un relais privilégié pour la coordination de l’offre de stages et formations durant l’été. Outre les initiatives privées, le pouvoir communal aura une vue précise sur les activités qui se déroulent sur son territoire.
Différents organismes sont d’ailleurs en charge de cette coordination : Accueil Temps Libre (ATL) par ex.
 Par ailleurs, la commune dispose d’un pouvoir de police autorisant ou refusant la tenue d’activités, en ce compris dans la gestion de la crise sanitaire COVID-19. 
Deux options pour l’opérateur :

  • Se signaler auprès de la commune comme « organisateur » de stages/activités;
  • Faire offre de service auprès de sa commune en précisant les différentes conditions d’engagement (en ce compris les conditions sanitaires nécessaires).

1.2. Organiser une réunion préparatoire avec l’équipe d’encadrement

  • Prévoir un moment entre les animateurs afin de discuter sur l’organisation du/des stage(s) (processus, communication envers les parents et les enfants, consignes...).
  • Envoyer au préalable une information sur les règles mises en place au participant

1.3. Modalités de promotion et d’inscriptions

  • Communiquer les informations concernant les mesures de sécurité et d’hygiène prévues, obligatoires et recommandées.
  • Informer sur la possibilité de refuser un participant présentant des symptômes viraux laissant présager une infection de type COVID-19. Informer sur la nécessité de signaler si de tels symptômes sont apparus dans les 5 jours précédant le début de l’activité (participant et encadrants).
  • Prévoir les informations d’horaires, d’accueil, de retour à la maison sur base des dispositifs préventifs établis.
  • Prévoir les informations de matériel, repas… spécifiques à amener par les participants pour répondre, entre autres, aux mesures de prévention.
  • Prévoir une procédure d’annulation et de remboursement au vu de la situation évolutive et des directives des pouvoirs publics.
  • Privilégier les inscriptions par internet ou téléphone.
  • Privilégier les paiements électroniques.

1.4. Communication

  • Avertir tous les acteurs impliqués dans l’activité (participants, parents, encadrants…) des règles et des mesures prises avant le début de l’activité. Les consignes sont transmises selon plusieurs canaux coexistants : affichage, information orale directe ou par téléphone, par courrier ou par voie électronique
  • Mettre à disposition de l’équipe d’encadrement des supports de communication par téléchargement : affiches, pictogrammes, consignes mettant en pratique le protocole obligatoire pour chaque secteur, etc.


2. Pendant le stage/l’atelier/l’animation

2.1. Règles générales

  • Aérer les locaux 2 à 3 fois sur la journée : avant l’arrivée des participants, au moment du repas et d’une pause en après-midi, par exemple.
  • Demander aux participants de se laver les mains avant et après chaque activité, avant et après le repas, avant et après les collations et après chaque passage aux toilettes.
  • Dans les bâtiments, prévoir un marquage au sol afin d’éviter les croisements et d’assurer la distance d’1,5 m. Lorsque cela n’est pas possible (couloir, escalier...), mettre en place des règles de priorité.
  • Prévoir des horaires différents par groupes afin de limiter les interactions (arrivée, départ, pauses, repas).
  • Nettoyer avec une solution désinfectante les tables ou autres surfaces avant et après chaque activité, avant et après le repas, avant et après les collations.

2.2. Accueil des participants

  • Aérer l’ensemble des locaux 15 minutes avant l’arrivée des premiers participants.
  • Privilégier un espace d’accueil d’arrivée/départ extérieur qui permette aux parents de ne pas rester trop longtemps et de ne pas occasionner des files d’attente.
  • Mettre en place une signalétique claire au niveau de la zone d’accueil pour éviter les files d’attente.
  • Privilégier une plage horaire plus longue pour l’accueil : horaires décalés, temps d’accueil individuel et donc plus long.
  • Privilégier un échelonnement de l’horaire pour limiter le nombre de participants au lieu d’arrivée/départ. L’arrivée des parents de manière échelonnée ne doit pas être une entrave à la participation de l’enfant aux activités et doit tenir compte des contraintes des parents.
  • Demander au participant ou aux parents de celui-ci s’il présente des symptômes tels que toux, rhume, difficulté respiratoire ou fièvre depuis la veille. Si c’est le cas, le participant ne peut prendre part à l’activité et doit rester à son domicile.
  • Exiger des participants qu’ils se lavent les mains lors de leur arrivée dans l’infrastructure.
  • Expliciter les règles sanitaires générales et en cas d’accident/maladie, de circulation, d’horaire, de vestiaire de la semaine / de la journée aux participants et au besoin aux parents.
  • Distribuer aux participants un exemplaire du protocole simplifié. Ce protocole sera réalisé par les organisateurs, en tenant compte de leurs réalités spécifiques.
  • Distribuer aux parents un exemplaire du protocole simplifié.
  • Interdire aux personnes présentant des symptômes viraux laissant présager une infection de type COVID-19 d’accompagner l’enfant participant.
  • Exiger des parents accompagnants qu’ils portent un masque et respectent les mesures de distanciation physique.
  • Privilégier une zone d’échange avec les parents situés à l’extérieur. Le temps d’échange oral avec le parent est nécessaire, mais sera limité à l’essentiel.
  • Interdire l’accès aux personnes ne respectant pas les règles mises en place.
  • Tenir un registre des présences.

2.3. Transports

  • Si le transport des enfants est organisé et rassemble des enfants de bulles différentes :
    • Respecter les mesures de distanciation physique et exiger le port du masque pour les adultes présents (chauffeur, accompagnateur, parents) et par les enfants (un siège sur deux occupé).
    • Nettoyer le moyen de transport (minibus, car, …) entre chaque tournée.
  • Si le transport concerne une bulle ou d’une partie de bulle, pour une excursion par exemple :
    • Recommander le port du masque pour les adultes présents le chauffeur et les encadrants.

2.4. Préparation des activités

  • Prévoir un temps préalable de préparation avec les équipes encadrantes. Durant ce temps, l’écoute du vécu, des émotions de chacun a toute son importance.
  • Expliquer et répéter les mesures sanitaires et de sécurité en vigueur.
  • Prévoir des temps d’écoute ponctuels avec l’équipe encadrante afin de modifier ou d’ajuster les pratiques quotidiennes.
  • Privilégier les activités en extérieur.
  • Éviter les activités qui nécessitent un déplacement du groupe et des contacts avec des personnes extérieures

2.5. Animation de l’activité

  • Expliciter les règles en vigueur spécifiques à chaque activité.
  • Éviter ou réduire au maximum les échanges de matériel et d’objet.
  • Limiter les groupes à 20 personnes en plus de l’animateur.
  • Limiter l’accès au lieu de l’activité aux participants uniquement.
  • Respecter en tout temps, la distance physique entre les participants. Le port du masque peut être une alternative lorsque la distanciation sociale d’1,5m n’est pas possible. La distanciation physique prévaut sur les autres modes de protection.

2.6. Temps de pause

  • Privilégier l’horaire décalé entre les différents groupes.
  • Lavage des mains avant de commencer la pause et en fin de pause.
  • Privilégier les pauses en extérieur. De préférence dans l’enceinte de l’infrastructure, sans utiliser de modules et d’équipement de jeux.
  • Privilégier le respect des bulles, la distanciation physique pour les adultes et, dans la mesure du possible pour les enfants (éviter les activités de contact intense).

2.7. Repas

  • Organiser les temps et lieux de repas par bulle de contact. Si la bulle de contact est divisée en groupes de vie, les enfants peuvent rester avec leur groupe de vie pour le repas. L’idéal est que chaque groupe de vie mange dans son local ou à l’extérieur si le temps le permet, dans le respect des règles sanitaires.
  • Nettoyer les surfaces avant et après le repas.
  • Exiger le lavage des mains avant et après le repas.
  • Si les repas sont pris dans un réfectoire, échelonner les horaires des repas et prévoir le nettoyage du local entre chaque groupe.
  • Privilégier les repas et collations amenés par les participants.
  • Compte tenu de l’avantage qu’il représente pour les publics vulnérables, le service de repas chauds est autorisé.

2.8. Sieste des petits

  • Pour les plus jeunes, prévoir un local de sieste (ou plus, en fonction du nombre d’enfants) dans lequel chaque enfant a son lit.
  • Organiser les siestes de telle manière à ce que les enfants ne changent pas de lit durant toute la durée du stage/de l’activité.
  • Disposer les lits de manière à respecter une distance d’1,5m entre ceux-ci.  
  • Demander aux parents d’amener un couvre-lit, le doudou, l’oreiller pour faciliter le repos de l’enfant. Le dernier jour, l’encadrant rangera les affaires dans le sac de l’enfant en essayant de les garder le plus loin de lui et en ne les secouant pas.
  • Aérer la pièce avant et après la sieste et, si possible, laisser la fenêtre ouverte durant le temps de repos des enfants.
  • Organiser, éventuellement, une sieste au calme en extérieur sous tonnelle pour autant que les règles ci-dessus soient respectées.

3. Nettoyage

  • Désinfecter le matériel et les surfaces utilisés après chaque activité ou après chaque groupe ou laissez-le dans une pièce fermée et inutilisée pendant au moins 24h avant la prochaine utilisation.
  • Effectuer un nettoyage minutieux et une désinfection, une fois par jour, en fin de journée en dehors de la présence des participants, du sol et des surfaces (tables, mobilier…), et en accordant une attention particulière aux surfaces et objets de contact : poignées de portes et fenêtres, interrupteurs, robinets...
  • Évacuer tous les déchets de l’atelier dans un sac poubelle étanche et hermétiquement fermé.
  • Laver les textiles (essuies, chiffons…) idéalement à 90° et au minimum à 60° avec du produit à lessive durant 30 minutes minimum et sécher par séchoir (nettoyer le filtre ensuite).  
  • Effectuer une désinfection en privilégiant l’utilisation d’un produit désinfectant. Une liste de biocides est disponible sur le portail fédéral.
  • Mettre à disposition des serviettes, chiffons en papiers pour s’essuyer les mains et nettoyer le matériel.
  • Jeter les serviettes et chiffons en papier dans une poubelle et bien fermer le couvercle.

4. Après l’activité

  • Valider le départ de chaque participant stagiaire via le registre des présences
  • Exiger des participants qu’ils restent à l’extérieur du lieu des activités.

5. En cas de maladie

Prévoir un espace dédié pour les participants malades, équipé d'un thermomètre digital à distance (ou à défaut d’un thermomètre classique), de gants et de masques pour la personne accompagnant les participants pendant qu'ils attendent leurs parents.

  • Isoler la personne malade.
    • Pour les enfants : Prévenir les parents pour venir le chercher dans les plus brefs délais.
    • Pour les adultes : Renvoyer la personne chez elle.
  • En cas de contamination avérée, prévenir les participants (et leurs parents) de la même bulle.
  • Tenir un registre le mentionnant qui restera, le cas échéant, à la disposition des autorités compétentes en la matière.
  • Désinfecter le local où la personne a été isolée :
    • Prévoir une protection personnelle pour la personne qui nettoie : gants et tablier de protection à usage unique de préférence, et si possible masque et lunettes de protection. Il faut être attentif à l’habillage et au déshabillage de cet équipement de protection.
    • Décontaminer les équipements qui ne sont pas à usage unique à l’aide d’un biocide autorisé (à titre d’exemples : eau avec eau de javel, ou éthanol 70%, lessive avec un cycle chaud et du produit à lessive).
    • Jeter les déchets dans un sac poubelle hermétique fermé.
    • Se dévêtir et jeter les équipements à usage unique. Ils doivent être éliminés directement dans un sac étanche fermé hermétiquement.
    • Déposer dans des sacs étanches hermétiques les équipements à décontaminer : sac pour lunettes, sac pour gants, sac pour tablier.
    • Décontaminer le matériel de protection :
      • De manière générale : lessive à l’eau avec eau de javel, ou éthanol 70%, ou lessive avec un cycle chaud et du produit à lessive
      • Lunettes : éthanol à 70%
      • Gants : éthanol à 70% ou eau de javel ayant une concentration minimum en hypochlorite de sodium de 0.1%.  Pour arriver à cette concentration efficace avec de l’eau de javel à 12°, il     faut diluer 30mL d’eau de javel dans 1L d’eau. Le temps de pose recommandé est de 5 minutes.
      • Terminer en se lavant les mains à l’eau et au savon.

6. Incendie

Procédure d’incendie en vigueur des infrastructures utilisées

7. Accident

Procédure d’accident en vigueur des infrastructures utilisées

Formations

En cours de rédaction

Résidences d'artistes [MAJ le 29-07-2020]

Travail de création / répétition / enregistrement sans public

  • Respect de la distanciation physique sauf pour les personnes faisant partie d’une même bulle sociale.
    • Pas de travail simultané avec contacts avec d’autres personnes que celles constituant le groupe).
      Par exemple une « bulle » musiciens et une bulle « chanteurs ou artistes ». Il est à préciser que les équipes « bulles » peuvent dépasser le nombre maximal de personnes à condition que les personnes « excédentaires » respectent les mesures de distanciation (techniciens, metteurs en scène, etc…)
  • Privilégier la distanciation physique quand cela est possible et le port du masque quand cette distanciation n’est pas possible.
  • Privilégier le moins de personnes possibles dans les loges.
  • Renforcer le nettoyage des espaces de travail et procéder aux adaptations nécessaires au respect des mesures sanitaires en vigueur pour l’accueil des tiers/compagnies sont de la responsabilité du gestionnaire des lieux. En tant qu’employeur, celui-ci est responsable également de ses travailleurs présents sur les lieux (techniciens, personnel d’accueil, etc…).
  • Désinfecter, lors des entraînements physiques, les espaces et le matériel à chaque changement de personne ou de bulle.

Travail de plateau

  • Privilégier un roulement d’horaires entre les personnes ou équipes sur et autour du plateau lors des répétitions et des filages.
  • Privilégier l’aération de l’espace plateau, 3X/jour au minimum 15 minutes à chaque fois, avant l’utilisation et après utilisation par un groupe de personnes donné.

Travail de décors / costumes

  • Privilégier la distanciation physique et quand c’est impossible, le port du masque est obligatoire.
  • Privilégier le lavage des mains à l’arrivée, aux changements de tâches et la fin de l’activité.
  • Privilégier l’aération, au moins 3X/jour au minimum 15 minutes à chaque fois, des locaux où plusieurs personnes travaillent en même temps.
  • Désinfecter le matériel et les infrastructures au moins 1 X/jour à la fin de l’activité.
  • Privilégier l’utilisation de matériel et d’outils par une seule personne.

Temps de pause

  • Organisation de la prise des repas, l'accès aux locaux et aux toilettes selon les recommandations générales
  • Privilégier les pauses par bulle, sinon décaler les horaires de pauses.
  • Eviter les déplacements inutiles dans la structure (uniquement pour les pauses, toilettes, accueil et fermeture des locaux).

Mots-clés : Coronavirus