Travail de bureau

<< COVID-19

Publié le 25-05-2020 - Mis à jour le 29-05-2020

Pour le travail de bureau sans contact avec les publics, l’obligation de télétravailler a été remplacée par une recommandation de télétravailler depuis le 11 mai 2020.
Même dans les asbl dont les activités à l’attention des publics restent interdites ou qui fournissent des services dits « non-essentiels », les travailleurs peuvent donc revenir sur les lieux de travail (pour la liste des services « essentiels » et « non-essentiels » en CP 329, voir la fiche Organisation du travail en l’absence de télétravail).


Comment organiser l'espace de bureau pour réduire le risque de contamination ?

Certains travailleurs sont amenés à effectuer tout ou partie de leur travail dans un bureau qui peut être individuel ou partagé.

  • Aménager les postes de travail afin de privilégier la distanciation sociale (1,5m) quand elle est possible en fonction de l’espace disponible, idéalement 1 personne pour 4m². Sinon privilégier le port du masque en tissu (lavable à 60°C et réutilisable) ou des protections physiques (type « plexiglas »).
  • Privilégier l’aération de tous les locaux, idéalement 2 à 3 fois par jour, minimum 15 minutes à chaque fois.
  • Bloquer en position ouverte des portes qui ne doivent pas rester fermées pour des raisons de sécurité.
  • Privilégier l’utilisation de matériel et d’objets par un nombre limité de personnes différentes.
  • Mettre à disposition des travailleurs des serviettes, mouchoirs, chiffons… jetables directement dans une poubelle individuelle si possible avec couvercle fermable facilement.
  • Favoriser l’hygiène des mains : lavage régulier (à l’eau et au savon ou avec un produit désinfectant, du type gel hydro-alcoolique à fournir), idéalement avant et après toute arrivée, pause, changement de tâche ou d’espace de travail, ainsi qu’après tout contact avec des objets touchés par d’autres personnes.

Circulation

  • Privilégier le plus petit nombre possible de personnes au même endroit, éviter les vis-à-vis dans les couloirs. Lorsque c’est possible privilégier le décalage d’horaire de présence au bureau dans le respect des dispositions contractuelles et du règlement de travail en vigueur au sein de l’asbl
    (v. Organisation du travail en l’absence de télétravail).
  • Établir un plan de circulation afin d'éviter que les personnes ne se croisent et en tout cas que la distanciation physique soit respectée (marquage, règles de priorités).
  • Baliser les escaliers : un pour monter et un autre pour descendre chaque fois que c’est possible.
  • Eviter l’utilisation des ascenseurs : en tout cas pas plus d’une personne par ascenseur si l’usage est nécessaire, de même pour les sas sanitaires.

Nettoyage

  • Privilégier le nettoyage des locaux et du matériel entre des changements de  personnes : sol et des surfaces (tables, mobilier…), et en accordant une attention particulière aux surfaces et objets susceptibles d’être touchés avec les mains : poignées de portes et fenêtres, interrupteurs, robinets, chasses d’eau, couvercle et siège des WC, rampes d’escalier, téléphone, clavier d’ordinateur…Les directions interpellent les sociétés de nettoyage dans ce contexte et éventuellement augmentent leurs prestations.
  • Il est recommandé de ne pas passer l’aspirateur mais de nettoyer avec un détergent, de rincer et de laisser sécher.
  • Utiliser le moins possible et idéalement pas du tout des ventilateurs ou refroidisseurs d’air pour rafraichir les locaux.
  • Garantir un affichage des règles élémentaires aux différents endroits stratégiques.

Comment organiser les espaces communs ?

Lorsque les travailleurs retournent sur les lieux du travail, ils sont amenés à utiliser une série d’espaces ou infrastructures communes, qu’il s’agisse de locaux de réunions, d’espaces pour la prise de repas ou sanitaires.
Ces locaux et leur utilisation doivent être repensés pour permettre une utilisation qui respecte les consignes contenues dans le Guide Générique édité par le SPF Emploi.

Réunions

  • Prévoir une planification adéquate pour limiter le travail en équipe quand c'est possible.
  • Privilégier les réunions par visio-conférence. Lorsque ce n’est pas possible, fixer un nombre maximal de personnes en respectant scrupuleusement les consignes de distanciation sociale.

Repas / fumoir

  • Privilégier la distanciation sociale pour la prise de repas /pause : distance suffisante entre les tables et les travailleurs eux-mêmes (1,5m à 2m) dans la salle repas.  
  • Privilégier les horaires décalés entre les travailleurs lors des pauses repas.  
  • Se laver des mains avant et après le repas.
  • Laver les tables avant et après repas.
  • Laver la vaisselle directement après le repas.
  • Privilégier les repas amenés par les travailleurs.  
  • Compartimenter clairement les espaces de stockage (armoires, réfrigérateur...) afin d’éviter le contact.
  • Éviter dans la mesure du possible l’utilisation de petits électroménagers (micro-ondes, toasters, bouilloires...) ou appliquer les règles de désinfection utiles à leur utilisation (une désinfection des mains avant utilisation peut suffire).
  • Limiter l’accès à la machine à café ou aux fontaines à eau à une personne à la fois ou le suspendre pendant la durée du déconfinement, il en va de même pour les fontaines à eau.
  • Privilégier l’utilisation d’un bic ou d’un support pour enfoncer les touches des appareils utilisés par plusieurs travailleurs (machine à boisson, sonnette, parlophone, …).
  • Se désinfecter les mains avant et après l’utilisation de ceux-ci.

Espaces sanitaires

  • Privilégier le nettoyage des locaux et du matériel idéalement 2 fois par jour en accordant une attention particulière aux surfaces et objets susceptibles d’être touchés avec les mains : poignées de portes et fenêtres, interrupteurs, robinets, chasses d’eau, couvercle et siège des WC, rampes. Les directions interpellent les sociétés de nettoyage dans ce contexte et éventuellement augmentent leurs prestations.
  • Une seule personne à la fois aux toilettes.

Mots-clés : Coronavirus