Fédération Wallonie-Bruxelles : fonds d'urgence dans le cadre de la lutte contre le COVID-19

Mots-clés : Coronavirus, Subvention

À son tour, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a pris un train de mesures en vue de soutenir les organisations dans le cadre des dispositions de confinement prises par le gouvernement fédéral.

10 mesures sont mises en avant dont la constitution d'un fonds d'urgence de 50 millions € pour garantir la viabilité des secteurs touchés par le confinement.

Le communiqué de presse complet figure en bas de page.

Le gouvernement entend d'abord rassurer tout le monde sur le versement à temps des subventions attendues. Chacun sait que la fin du mois de mars est le moment du versement des tranches les plus importantes dans différents décrets. Cette mesure est essentielle pour soulager la trésorerie des associations.

Les marges de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont faibles. Elle entend s'appuyer sur la solidarité pour réaliser certaines mesures avec l'Europe, avec des financements participatifs, avec le secteur des assurances pour régler les questions d'annulation…

50 millions € sont débloqués dès maintenant pour constituer un fonds de soutien d'urgence. Les modalités d'accès à ce fonds ne sont pas encore connues.

Ce fonds d’urgence apportera une aide aux secteurs touchés par les mesures de confinement dont la viabilité est mise en danger (culture, égalité des chances, enseignement, jeunesse, sport...). Les mesures d’aide s’adresseront prioritairement aux acteurs les plus fragiles dont la viabilité pourrait être menacée ; les organismes bénéficiant du fonds d’urgence devront assurer la rémunération des prestataires finaux (par exemple, pour la culture : les compagnies, artistes, techniciens, etc.).

Outre des mesures concernant d'autres secteurs, le gouvernement annonce encore la mobilisation des opérateurs média afin de renforcer la diffusion de contenus pédagogique, artistique et culturel de qualité en télévision et sur les plateformes multimédia.

La CESSoC a interpellé ses deux ministres de référence à la Communauté française; même si les mesures  annoncées vont dans le bon sens, il s'agit encore d'en préciser l'application et l'ampleur. Vous trouverez ci-dessous les courriers adressés par la CESSoC à Mesdames Glatigny et Linard.

Par Pierre Malaise le 27-03-2020 - 305 lectures