COVID-19 : les pouvoirs publics communiquent !

 

 

De jour en jour, les consignes relatives au coronavirus sont durcies pour endiguer l'épidémie. C'est jeudi tard dans la nuit que la Première ministre a décidé d'augmenter drastiquement les mesures de confinement et la suppression de la quasi-totalité des activités de groupe publiques et privées. Dès ce vendredi, les Gouvernements régionaux et communautaires se sont réunis et leurs ministres ont édicté des mesures pour les opérateurs.

Vous trouverez plus loin sur cette page les communiqués dont nous avons pris connaissance ce lundi du 16-03-2020 à 9h30.

Nouveauté : le Gouvernement fédéral a estimé ce 20-03 que les bibliothèques publiques relevaient d'un service essentiel à la population. La ministre Bénédicte Linard a édicté une circulaire informative précisant la façon dont l'ouverture des biblitohèques pouvait être assurée : à télécharger ci-dessous.

 

La ministre Valérie Glatigny a réuni le secteur des centres de jeunes et des organisations de jeunesse (la CESSoC en était) ce vendredi 13-03 pour annoncer l'annulation de toutes les activités de formation et d'animation jusqu'au 3-04 inclus. Par contre, les organisations et centres sont invités à continuer le travail en respectant les mesures de sécurité énoncées par le Gouvernement fédéral.

 

La CESSoC a également rencontré la responsable de la cellule Culture du cabinet de la ministre Bénédicte Linard : les consignes diffèrent peu.

 

On sait que le caratère "récréatif" évoqué dans le communiqué de presse de la Première ministre a suscité quelques interrogations; elles sont désormais levées. Toutes les activités encadrées par les deux ministres compétences sont bien concernées, y compris les formations en Éducation permanente ou en Jeunesse. Il en va de même pour la formation liée à l'insertion socio-professionnelle, quelle que soit la Région compétente.

 

Au cours de ces deux rencontres, la CESSoC a insisté pour que les communications des ministres soient claires de façon à pouvoir recourir, si nécessaire, au chômage temporaire en argumentant la force majeure ou les raisons économiques. Et, même si cette question n'est pas prioritaire aujourd'hui, la CESSoC a attiré l'attention des ministres sur l'impossibilité pour les associations d'assurer les quotas d'actions ou d'ouverture prévus dans leur agrément; des dispositions temporaires seront demandées. Enfin, la question du soutien à apporter aux structures dont la viabilité dépend de contributions des publics a également été soulevée. 

 

Même si elle suit de près la situation, la CESSoC vous conseille de maintenir une veille sur les sites de vos ministres de tutelle ou de l'administration de votre ressort. Nous mettrons cette page à jour à mesure des informations reçues.

 

Ainsi le site de l'Administration de l'Emploi wallonne publie des communiqués destinés aux opérateurs.

Le site de l'administration wallonne de l'Action sociale [ancienne DGO5] a également publié des consignes pour ses opérateurs (CRIs, ILIs…); vous y trouverez les circulaires mises à jour.

Le site de l'administration de la Culture de la Communauté française a mis en place un onglet sur le COVID-19.

 

Pour toute question particulière, nous vous invitons à prendre contact avec votre fédération.

 
Intéressé·e à suivre cette matière ? Abonnez-vous au mot-clé Coronavirus dans votre compte personnel (en haut à droite : Mon compte) : cliquez sur Mes abonnements, cliquez sur le signe +, cherchez et cochez le ou les mots-clés qui vous intéressent. Vous recevrez, au rythme que vous décidez, une notification par courriel chaque fois que nous évoquerons ces mots-clés dans nos contenus. 
Voyez aussi notre page thématique sur ce dossier [réservé aux membres] qui compile tous les documents qui auront été mis en ligne sur la page d'accueil du site.
 
 
 
Par Pierre Malaise le 24-03-2020 - 751 lectures